Vœux pour 2018

 

 
   

 

L'année 2017 vient de s'achever sans que les problèmes quotidiens qui nous préoccupent le plus soient en voie de diminution. Même si l'on voit poindre une légère amélioration sur le plan du chômage la crise économique demeure  et  ne fait que maintenir la crise sociale et la paupérisation.

En ce qui concerne les migrants, la difficulté permanente qu'a l'Europe d'accueillir et de répartir équitablement ces derniers ne fait qu'amplifier les problèmes sachant que bon nombre de personnes déplacées et qui se voient refuser le statut de réfugiés demeurent sur notre sol sans ressources ni droits et n'ont comme solution que de se tourner vers les associations caritatives pour assurer leurs besoins élémentaires.  Cette situation renforce les sentiments de nationalisme au niveau des nations et le repli sur elles-mêmes.

Au niveau des personnes que nous recevons un sentiment de "concurrence " avec les personnes déplacées demeure et entretient une attitude de malaise voire parfois d'agressivité envers nos bénévoles.

En ce qui concerne notre conférence, l'acquisition d'un appartement destiné à héberger temporairement des femmes en très grande difficulté afin que, suivies par un CHRS et visitées par nos bénévoles, elles puissent rebondir dans la vie, prend bonne tournure puisque nous avons signé le compromis de vente. Nous devrions pouvoir commencer l'aménagement de cet appartement très rapidement afin qu'il puisse être utilisé avant le milieu de cette année. Nous tenons encore à remercier tous les généreux donateurs qui ont cru en nous sans oublier la ville de Salon et la Société Saint Vincent de Paul.

Dans ces conditions l’accueil de l’Autre, qu’il soit à notre porte ou qu’il vienne de pays où sa dignité ou sa sécurité sont gravement menacées, nous pousse à être encore plus attentifs à leurs problèmes.

Il nous appartient de tenter de remettre l’Homme  et son devenir au centre de nos actions.

A l'aube de cette année nouvelle nous nous devons de rester optimistes et vigilants afin de porter notre modeste pierre à l'édifice caritatif et que cette phrase de Martin Luther King soit toujours dans nos esprits "Nous avons appris à voler comme des oiseaux et à nager comme des poissons, mais nous n'avons pas appris l'art tout simple de vivre ensemble comme des frères"

La charité de proximité que nous pratiquons au sein de nos Conférences de Saint Vincent de Paul prend encore plus de valeur en ces temps difficiles et nous permet de mesurer, avec plus d'acuité, la richesse de l'Homme et sa possibilité à rebondir, à condition qu'amour, générosité, entraide veuillent bien cohabiter pour nous donner la force d'aller toujours de l'avant.

Forts de cette confiance, avec l'aide de notre saint Patron et avec la volonté de toujours voir en l'Autre le visage du Christ, nous pouvons vous souhaiter une bonne et heureuse année et que 2018 puisse voir la réalisation de vos désirs les plus chers.

 

Jean Marie Houin